Sécurité informatique en entreprise : 10 étapes clés pour se protéger

Selon la 5e édition du baromètre annuel du CESIN en 2019, 65% des entreprises ont été victimes d’au moins une cyberattaque. D’ici 2021, on estime même que la cybercriminalité aura coûté 6000 milliards de dollars par an (source : Cisco/Cybersecurity Ventures 2019 Cybersecurity Almanac). Dans un contexte où les attaques sont de plus en plus nombreuses et sophistiquées, comment renforcer la sécurité informatique en entreprise ?

Au palmarès 2019 des plus grandes cyber-menaces, l’hameçonnage (« phishing ») occupe la première place. Il est suivi des arnaques au faux support technique, des rançongiciels (« ransomwares »), et enfin du chantage à la webcam prétendument piratée, cette dernière tendance ayant explosé l’an passé.

10 étapes pour une sécurité informatique solide

La sécurité : un indispensable pour toute entreprise

Pour compromettre la sécurité informatique dans les entreprises, les pirates exploitent les moindres failles de sécurité décelables dans vos réseaux, et parfois même sans que vous vous en rendiez compte. 

Les risques consécutifs à un piratage informatique sont considérables : 

  • perte de données sensibles et confidentielles ;
  • espionnage ;
  • perte de chiffre d’affaire due à un arrêt de la production ou à un dysfonctionnement du site web de votre entreprise.

Si vous souhaitez accroître la sécurité informatique de votre entreprise, vous devez donc mettre en place un système d’alerte performant. C’est sans aucun doute un pas important vers la sécurisation de votre réseau. 

Toutes les entreprises sont concernées par la sécurité informatique

La protection de votre système informatique passe également par la sécurisation de vos connexions Internet et des programmes et applications utilisés dans votre structure. Que vous soyez une grande entreprise, un établissement public, ou une PME, vous n’êtes pas à l’abri d’une infection par un virus informatique ou autres malwares (programmes malveillants), qui peuvent notamment se frayer un chemin grâce à l’ouverture par vos collaborateurs d’emails corrompus. 

Les principaux facteurs qui pèsent sur la sécurité informatique de votre entreprise

70 % des problèmes de sécurité impliquent ainsi directement les employés (selon le salon FIC (Forum International de la Cybersécurité) de Lille en janvier 2018). Le vol de données et l’extorsion s’appuient sur toutes les failles de sécurité, y compris une trop grande confiance de vos collaborateurs, ou encore leur méconnaissance des mécanismes employés par les cyber-criminels. 

Vous disposez d’un parc informatique hétérogène, composé d’ordinateurs de bureau, de smartphones, ou de tablettes et PC portables : comment, dans ce cas, assurer une protection informatique cohérente et uniforme de votre entreprise ? 

À cela, s’ajoute la mobilité toujours plus grande des salariés, qui constitue également un facteur de risque considérable en matière de sécurité informatique dans les entreprises. 

Et c’est sans compter avec la politique de BYOD (« Bring Your Own Device ») qui complique encore davantage la tâche des entreprises quant à la protection de leur système informatique.

Face au nombre grandissant de cyberattaques et à l’ingéniosité des pirates, capables d’exploiter aussi bien les failles techniques qu’humaines, il est impératif de renforcer la sécurité informatique de votre entreprise. Pour cela, nous vous proposons de suivre ces dix étapes :

Étape 1 : établir une politique de sécurité informatique et une charte informatique

Si votre structure compte plusieurs centaines d’utilisateurs du système informatique, il vous faudra rédiger une politique de sécurité, document de référence décrivant les objectifs et mesures prises pour assurer la sécurité informatique de votre entreprise. On y trouvera, par exemple, la mention des applications nécessaires à la continuité de votre activité. 

Quel que soit le nombre d’utilisateurs de votre réseau, nous vous conseillons d’élaborer une charte informatique détaillant les règles d’utilisation de votre système d’information. Ce document, annexé au règlement intérieur de votre entreprise, vise à responsabiliser vos collaborateurs et à vous acquitter de vos obligations légales auprès des tiers.

Étape 2 : sensibiliser vos collaborateurs à la cyber-sécurité

Sensibiliser vos collaborateurs aux bonnes pratiques de la cyber-sécurité est primordial : la sécurisation informatique de votre entreprise ne se fera pas sans implication des salariés. En leur fournissant les bons réflexes à adopter en matière d’usage des données et les connaissances de base concernant les procédés employés par les cyber-criminels, vous réduirez considérablement le risque humain, maillon faible de la protection du système informatique.

Étape 3 : assurer la mise à jour des systèmes et des logiciels 

Afin de réduire au maximum les risques de failles de sécurité inhérents aux systèmes d’exploitation et logiciels, il est nécessaire que vous puissiez assurer leur mise à jour régulière, sur le lieu de travail ou dans les situations de mobilité de vos collaborateurs.

Étape 4 : sécuriser les données sensibles

Vous devez accorder une attention particulière à la protection des données sensibles détenues par votre entreprise. Elles ont en effet une valeur économique importante pour les cyber-criminels, qui utiliseront bien souvent des failles de sécurité connues pour s’en emparer, ou encore des mécanismes d’ingénierie sociale élaborés (fraude au faux président, par exemple). 

Une perte de données sensibles pourrait, de surcroît, valoir à votre entreprise de lourdes amendes administratives en cas de défaut de conformité au Règlement européen général sur la protection des données (RGPD).

Étape 5 : sécuriser les connexions Internet

Les accès Internet d’une entreprise constituent pour les hackers autant d’opportunités d’intrusion sur votre réseau. Et ceci est d’autant plus vrai dans un contexte multi-sites, et/ou de télétravail de vos collaborateurs : comment alors garantir la sécurité informatique de votre entreprise ? 

La mise en place d’un certificat SSL, fourni par une Autorité de Certification comme CERTIGNA, permet de passer du protocole HTTP au protocole sécurisé HTTPS, ce qui garantit l’authenticité de votre site Internet et la confidentialité des échanges. Découvrez nos certificats SSL.

Étape 6 : protéger les appareils mobiles et complexifier les mots de passe 

Le risque de vol ou perte des smartphones, tablettes et ordinateurs portables, rend l’entreprise vulnérable en créant une brèche dans votre protection informatique. Il est donc fortement conseillé d’augmenter la complexité de vos mots de passe (ex : Mmdpehsd10a!), et de renseigner vos collaborateurs sur les bonnes pratiques à adopter : ne pas divulguer ses mots de passe, ne pas les stocker dans un fichier ou lieu proche de son ordinateur etc. Enfin, vous devrez également être en mesure d’effacer le contenu de ces appareils à distance.

Étape 7 : sauvegarder régulièrement les données

Suite à un piratage informatique, il est probable que vous deviez restaurer tout ou partie de votre système. Il est donc préférable de veiller à ce que les données essentielles de votre entreprise soient sauvegardées régulièrement et mises en lieu sûr.

Étape 8 : contrôler l’accès aux appareils 

Pour renforcer la sécurité informatique de votre entreprise, l’installation de programmes ou d’applications devrait être strictement réservée au service informatique. Sur les appareils mobiles, opérer une séparation entre les usages professionnels et personnels est une bonne initiative : ceci évitera notamment que l’environnement de travail soit pollué par une recrudescence de malwares provenant du téléchargement de jeux.

Étape 9 : lutter contre les malwares

Anti-virus à jour, pare-feu efficace et système de détection d’intrusion perfectionné sont bien sûr plus qu’indispensables pour veiller à la sécurité informatique de votre entreprise.

Étape 10 : sécuriser le cloud

Comment optimiser la sécurité informatique dans les entreprises ayant recours au cloud ? Si c’est le cas de votre structure, vous devez en premier lieu sécuriser son accès. Il s’agit là d’une règle de conformité RGPD à laquelle vous ne pouvez déroger. En second lieu, nous vous recommandons de crypter vos données, et d’utiliser enfin une authentification multi-facteurs.

Votre entreprise est unique, tout comme l’est son système informatique. A ce titre, fiabiliser la sécurité informatique de votre entreprise peut se révéler complexe, d’autant que les cyber-menaces sont nombreuses, et les solutions proposées pour y remédier, diverses et variées.

Il est ainsi préférable de confier cette mission à un expert informatique, qui saura vous apporter une solution globale répondant aux besoins spécifiques de votre entreprise en matière de cyber-sécurité. Il pourra : 

  • réaliser l’ensemble des audits de sécurité et des tests d’intrusion nécessaires à l’élaboration de votre plan d’action de cyber-sécurité et optimiser la sécurité informatique de votre entreprise et d’efficience dans la lutte contre les cyber-menaces. 
  • réduire les risques business 
  • mettre en place un environnement de travail sécurisé et serein pour vos collaborateurs.